Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 18:33

 

La maison se trouvera à cheval sur les 2 terrains que nous avons achetés, il faut donc enlever les arbres et arbustes de la haie qui les sépare.

Nous avons pris une semaine avant Pâques pour commencer ce travail d’ élagage. En fait c’est plus que de l’élagage car il faut enlever les arbres qui gênent.

La tronçonneuse a fonctionné à plein régime  pendant ces 5 jours … quelques courbatures ont suivi …

 

avant

 

après

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a maintenant un stock de bois de plusieurs essences et de plusieurs tailles,  j’espère pouvoir les utiliser pour réaliser des constructions de jardin en bois vert : pergola, banc, fauteuil …. Benoit, mon fils, m’a offert un livre avec plein de modèles et ça donne envie de s’y mettre !  

 

verger

 

 

 

 

Nous avons aussi éclairci le coin « verger » en éliminant les lauriers palmes, nombreux sur le terrain. Quand je dis éliminé, ce n’est pas tout à fait juste car il reste encore à les déraciner … mais pour ça il faut faire appel à une entreprise avec une mini-pelle.

 

 

 

 

J’en ai profité pour faire venir Anne Lavorel, paysagiste à Trégunc qui fait aussi partie du réseau « Approche écohabitat » comme Jean-Yves Brélivet. Je souhaite qu’elle me donne des idées pour l’aménagement du jardin pour l’accès et l’implantation des massifs. En faisant ensemble le tour de notre future propriété, j’ai un peu mieux vu où je voulais implanter le potager et peut-être un espace fruits rouges, mais pour le moment tout reste à faire …

J’aimerais aussi continuer à faire visiter le jardin comme je le fais actuellement en expliquant aux hôtes ma démarche de jardin naturel. Je commence aussi à inventorier les plantes mellifères et nectarifères pour mes abeilles.

 

talus est

 

 

 

 

 

Le talus côté est aura aussi besoin d’un sérieux élagage si on veut profiter du soleil le matin, surtout dans le gîte. Là on fera appel à un professionnel.

 

 

 

 

bouleaux.jpg

 

 

 

 

Les 3 bouleaux sont assez beaux, mais vont devoir y passer aussi car ils se trouvent à l’emplacement de notre future maison, de plus il paraît que c’est assez allergène. L’idéal serait de pouvoir utiliser les grandes branches en déco dans la maison (espace de séparation

dans la cuisinette côté chambres d’hôtes) 

 

 

dernier

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà ! le sapin y est passé aussi ! c'était le dernier arbre pour la semaine, la tronçonneuse a besoin d'un sérieux affutage avant de resservir ... et le Gillou d'un peu de repos avant la prochaine séance !

 

 

 

 

  Prochain post : peut-être les plans et l'aspect extérieur de la maison et du gîte ?

Repost 0
Published by mob-kerchopine-aven-belon - dans extérieurs
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 10:00

 

Nous avons entamé la partie délicate et décisive du projet : l’élaboration des plans de la maison et du gîte !

 

Après avoir cogité Gilles et moi et effectué des ébauches de plans nous avons rencontré Monique Brelivet pour lui soumettre nos idées et nos contraintes.

 

La maison

 

Notre budget n’étant pas extensible, la surface totale de la maison ne doit pas excéder 180 m² habitables. Il faut y loger la cuisine, le séjour, un salon, un bureau, une chambre (la nôtre), une salle d’eau, des WC, un cellier et une buanderie.

Séjour, salon et cuisine doivent profiter un maximum du soleil et donc se situer au sud.

Il faut pouvoir rentrer du jardin sans salir l’entrée, se déchausser et se laver les mains.

L’accès entre la voiture et les courses doit être proche de la cuisine.

La buanderie doit être accessible de la partie privée et la partie chambres d’hôtes.

Ayant pris nos aises (un peu trop) dans notre (trop) grande maison actuelle et ses dépendances, le plus dur sera de faire du tri pour tout loger à Kerchopine !

Il y a sans doute des choses qui ne nous servent pas souvent et dont on peut se séparer.

Il faudra aussi optimiser nos rangements.

Nous avions envisagé d’y faire un étage, mais après discussion avec Monique Brelivet cela ne s’avérait pas être une bonne solution.

 

La maison ayant 2 chambres d’hôtes (qui serviront aussi de chambres pour la famille et les amis), celles-ci doivent avoir une surface minimale de 15 m². Les vacanciers vivent souvent dans des appartements où les chambres sont réduites au minimum et apprécient d’avoir un peu de place. Chaque chambre doit avoir sa salle d’eau privée et ses toilettes, (environ 5m² pour les sanitaires) et pour que la partie chambre d’hôte soit dans la maison mais quand même indépendante, une entrée leur sera réservée ainsi qu’un espace « pièce de vie » pour les petits déjeuners avec un coin salon.

Le côté chambres d’hôte au sud-est occupe donc déjà environ 60 m².

 

Le gîte

 

Pour le gîte il nous faut 1 cuisine, 1 salon séjour, 2 chambres, 1 salle d’eau et des toilettes, il tient sur environ 60 m².

La complication vient du fait que c’est une construction neuve à vocation de location et donc soumis à la circulaire interministérielle du 30 novembre 2007, relative à l’accessibilité.

Donc pas question de faire un étage comme on y a pensé pendant un moment.

De plus les surfaces doivent être revues pour permettre l’accès en fauteuil dans 1 chambre, la salle d’eau et les pièces de vie avec des espaces libres de 1,50 m de diamètre.

Il doit aussi répondre aux critères de classement des Gîtes de France pour être labellisé 3 épis.

Etant déjà labellisée Gîtes de France et effectuant moi-même des classements en Loire-Atlantique, cela ne me pose pas trop de problème.

Nous visons aussi le label Ecogîte®, là aussi, vu la démarche des Constructions Ecologiques, les critères seront aisément atteints. Et pourquoi pas La Clé Verte ?

 

 

Repost 0
Published by mob-kerchopine-aven-belon - dans plans
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 09:36

Nous habitons actuellement dans une grande maison en pierre, vieille de plus de cent ans avec beaucoup de charme, mais elle est posée sur une nappe phréatique !

On a donc un puits qui alimente les toilettes mais aussi beaucoup d'humidité dans les murs ! avec pour conséquence des frais assez énormes pour le chauffage, en particulier pour les pièces peu isolées en pierre apparentes. La grande salle à manger en pierres apparentes plait bien mais c'est un peu compliqué à chauffer en hiver !

 

Donc notre objectif est

 -  de faire construire une maison bien isolée mais aussi bien ventilée pour avoir à chauffer le moins possible

 -  d'avoir une exposition plein sud afin de profiter en hiver des apports solaires passifs, tout en s'en protégeant en été, bien qu'il fasse rarement des chaleurs caniculaires en Finistère-sud !

-  de profiter de l'énergie solaire pour chauffer l'eau des sanitaires

-  d'utilser une autre énergie renouvelable qu'est le bois pour chauffer la maison, en minimisant le recours à l'énergie nucléaire ...

-  d'utiliser des matériaux recyclés ou recyclables pour la construction et l'isolation : bois, ouate de cellulose (fabriquée à partir de papier journal recyclé post-consommateur), chaux, chanvre, laine de bois ...

- de récupérer l'eau de pluie pour l'utiliser dans la maison (toilettes, lavage, arrosage)

- d'utiliser des matériaux si possible locaux afin de réduire notre impact sur l'environnement

 

En fouillant sur Internet et en se renseignant à divers endroits nous avons contacté l'entreprise Les Constructions Ecologiques (site en lien) basée dans le Finistère sud et qui a aussi construit récemment la maison d'une cousine, mais celle-ci est en brique monomur.

 

Nous avons rencontré Jean-Yves Brelivet le 20 février à Saint-Evarzec près de Quimper, il nous a présenté son parcours dans le batiment et comment il en est arrivé à préférer mettre en oeuvre des maisons à faible impact sur l'environnement plutôt qu'en parpaing et isolées en laine de verre !

 

Notre choix s'est porté sur :

- une maison ossature bois douglas non traité montant 225*45 avec isolation en ouate de cellulose 22,5 cm avec contreventement extérieur par panneau de laine de bois haute densité (pas de panneau OSB) et film freine vapeur et pare air à l'intérieur

- un bardage douglas naturel, c'est un parti pris, cela grisera mais il n'y aura aucun entretien

- l' isolation du toit :  25 cm de ouate de celulose + panneau de sous toiture isoroof 22mm

- la structure plancher bas : si dalle bois : poutre en i de 45cm avec ouate de cellulose 40cm puis plancher bois ou terre cuite ou carrelage, si terre plein hérisson+ liège10cm+chape8cm + plancher massif ou terre cuite (voir le principe sur blog la FFJM)

- les murs intérieurs en fermacel sur ossature bois, laine de bois en isolation phonique

- le mur inertiel si il y en a un: brique de terre cru ou brique de terre cuite remplie de sable avec enduit chaux chanvre ou enduit chaux sable ou enduit terre

- chauffage poële granulé 

- double vitrage sous argon faiblement émisif, pas de nécessité de triple vitrage dans notre région, le moins possible d'ouverture au nord bien sûr

- chauffe-eau solaire 300l 5m² de panneaux orientation sud

ventilation hygroréglable b (la ventilation double flux ne se justifie pas dans notre région sur un plan purement thermique)

- récupération eau de pluie pour les toilettes et le lave-linge

 

L'objectif est d'atteindre le label BBC et de s'y tenir

 

 

 

Repost 0
Published by mob-kerchopine-aven-belon
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 16:17

Après 2 ans de rcherche de terrain sur le secteur Pont-Aven, Riec-sur-Bélon, Moëlan-sur-mer, nous voici propriétaire d'un grand terrain de 2400 m² à Riec.

Au moment de déposer le CU (Certificat d'Urbanisme), petite surprise : la notaire nous annonce qu'on ne peut construire sur des terrains supérieurs à 1500 m² ! Nous décidons donc de faire la demande avec construction d'une maison avec 2 chambres d'hôtes et d'un gîte. Je m'occupe actuellement de 4 chambres d'hôtes en Loire-Atlantique. Si le CU revient négatif, ça veut dire que le terrain n'est pas constructible ! ce serait dommage ! 

Nous quittons le 44 pour le 29 car l'heure de la retraite va bientôt sonner ... le temps de faire construire notre future maison !

Avant de commencer nous avons fait venir un géobiologue pour analyser le terrain afin de détecter les rayonnements d'origine tellurique ainsi que les rayonnements électromagnétiques.

Le terrain est traversé par 2 failles humides (circulation d'eau souterraine au sein d'une fracture géologique) de nocivité faible. En surface le terrain est aussi très humide et traversé par un petit "ru". On n'aura peut-être pas besoin de trop arroser si on gère bien le jardin ...

Pas de champ électrique > à 5 V/m, 

Pas de champ magnétique > à 0,5 mG,

Pas d'antenne relais, 

De ce côté là tout va bien !

blog-baguettes.JPG

Repost 0
Published by mob-kerchopine-aven-belon
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 16:15

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Repost 0
Published by OverBlog
commenter cet article

Présentation

  • : Construction d'une maison en bois
  • Construction d'une maison en bois
  • : Etapes de construction de notre future maison d'hôte et du gîte ecologiques à Riec-sur-Bélon
  • Contact

Recherche

Catégories